Histoire et Classification des Gemmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Ven 19 Nov - 15:06

Bonjour à tous et toutes,

Quelques extraits tirés du livre écrit en français :
« Les pierres magiques – Elie-Charles Flamand – Le Courrier du Livre »

"Le règne minéral dans ses rapports avec l’alchimie, le symbolisme, l’astrologie, la musique, la médecine, etc.. le lapidaire fantastique."

« Elie-Charles Flamand étudia l’Histoire Naturelle et spécialement les Sciences de la Terre. Il fut l’élève du grand géologue et paléontologiste lyonnais Jean Viret, et se livra à des recherches sur le terrain… »

...............

- Ce livre qui traite des pierres à travers l’Histoire, comporte une classification des minéraux qui peut permettre de mieux les connaître.

...............

COPIE :

CHAPITRE I : Magie du Monde Minéral

« La familiarité de l’homme avec la pierre commence avec l’histoire de l’humanité. Les préhistoriens constatent que l’usage des pierres siliceuses grossièrement taillées pour en utiliser le tranchant et la pointe, soit comme instruments domestiques, soit comme des armes de chasse ou de guerre, est la marque de l’éveil d’une première lueur d’intelligence chez les préhominiens.
Ce furent les Australopithèques qui inventèrent ces premiers outils, il y a trois millions d’années. Il fallut attendre encore deux millions cinq cent mille ans pour que les Pithécanthropes découvrissent que les étincelles qui jaillissent lorsque l’on frappe deux silex peuvent engendrer le feu.
L’homme de Néanderthal, auteur des civilisations moustériennes, qui apparut il y a quatre-vingt mille ans, puis l’Homo Sapiens qui le supplanta et règne sur la planète depuis trente-cinq mille ans, conservèrent cette vénération pour les pierres qui est encore profondément imprimée dans l’inconscient de l’homme actuel.
A une époque préhistorique relativement récente, il y a quatre ou cinq mille ans environ, l’on voit se répandre sur toute la terre une civilisation dite mégalithique basée sur le culte de la pierre.
Outre les Dolmens, monuments composés de pierres brutes agencées en forme de tables gigantesques recouvertes d’un amas de terre (les tumulus) et qui semblent bien avoir servi de temples en même temps que de tombeaux, on édifie aussi, à la même époque ces hautes pierres dressées verticalement qui sont appelés Menhirs. »

……

CHAPITRE II : Classification des Gemmes et des Pierres magiques

A suivre…

Passez une bonne journée et merci !

Cordialement



Dernière édition par Rubis le Dim 21 Nov - 19:12, édité 3 fois
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Traité 1792

Message  Rubis le Ven 19 Nov - 16:38

Bonjour,
Avant de continuer le sujet précédent :

Pour les passionné(e)s, un livre ancien en français, téléchargement libre et gratuit en cliquant sur l'icône PDF grâce à Google books.

http://books.google.com/books?id=QzkPAAAAYAAJ&printsec=frontcover&dq=min%C3%A9raux&hl=fr&ei=UJfmTPnSJYueOuPi4LsK&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CCoQ6AEwADgK#v=onepage&q&f=false

"Traité ou description abrégée et méthodique des Minéraux - 1792 - Prince D. de Gallitzin - Harvad College Library"

Bien à vous

avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Suite... chapitre II

Message  Rubis le Sam 20 Nov - 11:32

Chapitre II : Classification des Gemmes et des pierres magiques

COPIE : Extraits

« La science minéralogiste actuelle utilise deux caractères fondamentaux pour identifier et classer les espèces minérales : leur composition chimique et leur forme cristalline.
Nous allons étudier donc étudier les pierres magiques selon ces deux points de vue afin que l’amateur soit à même de connaître parfaitement les éléments qui les différencient.
Nous donnerons les dénominations scientifiques des minéraux et celles des lapidaires. Les secondes étant souvent plus proche des appellations anciennes.
A ce sujet, notons qu’une indécision règne parfois quant à l’identification de certaines pierres dont parlent les Anciens. De plus, actuellement, on ne donne pas toujours aux gemmes et aux autres minéraux les noms qui les désignaient avant la naissance de la minéralogie moderne, au début du XIXème siècle. Des difficultés du même ordre existent pour les appellations des pierres dans les textes et traditions anciennes de l’Orient.
Cependant, on peut dire que cela a relativement peu d’importance car c’est principalement la couleur qui « signe » la pierre au point de vue magique.

Le terme de gemme désigne tout minéral taillé et poli ayant la beauté, la dureté, l’inaltérabilité nécessaires à son emploi en joaillerie, en bijouterie, en orfèvretie précieuse. La plupart des pierres magiques sont des gemmes.

On a l’habitude de diviser les gemmes en pierres précieuses, pierres fines et pierres d’ornementations.
On appelle pierres précieuses le diamant, l’émeraude, le rubis, le saphir, la topaze et certaines aigues-marines.
Les pierres fines (ou semi-précieuses) sont des gemmes moins rares et moins coûteuses comme : l’améthyste, le grenat, l’agate,l’opale, la turquoise, etc…
Quant aux pierres dites d’ornementation (que les antiquaires appellent pierres dures), ce sont celles que l’on des tine à la fabrication de camées, d’intailles, d’objets précieux, de statuettes. Citons le lapis lazuli, le jade, la malachite….. »

L’unité de poids pour toutes les pierres précieuses est le carat qui équivaut à 0,2 gramme. L’origine en est la graine d’un arbre africain, le caroubier. Cette petite fève rouge avec un point noir, que les indigènes appelaient « kuara » a servi, depuis des temps immémoriaux, à peser l’or en Afrique. Transportée ensuite dans l’Inde, elle servit à évaluer le poids des diamants dès l’origine de leur exploitation.

Au point de vue scientifique, on ne peut classer les gemmes par aucun des caractères qui les font rechercher : ni par leur éclat, ni par la pureté de leur cristallisation, ni par leur couleur.
On trouve souvent des pierres de teintes très voisines et dont les noms .. sont identiques, alors que chimiquement elles diffèrent les unes des autres du tout au tout.


CLASSIFICATION CHIMIQUE :

Au point de vue chimique, on peut diviser les gemmes et pierres magiques en huit groupes :

1 groupe : éléments natifs
2 groupe : sulfures
3 groupe : oxydes de silicium, d’aluminium ou de fer
4 groupe : silicates
5 groupe : phosphates
6 groupe : carbonates
7 groupe : halogènures
8 groupe : roches ou matières d’origine organique"

……………….

A suivre……

I groupe : éléments natifs"

Le diamant, roi des pierres précieuses, est la seule gemme constitué par un corps simple à l’état pur : le carbone……………."
……

Le meilleur



Dernière édition par Rubis le Dim 21 Nov - 19:13, édité 1 fois
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Novice le Sam 20 Nov - 18:06

Bonjour Rubis,

Et bravo pour cet article assez complet sur les Pierres, tes références sont excellentes et j'ai pris beaucoup de plaisir à relire cela. Merci, j'attends la suite avec impatience!
avatar
Novice
adepte

Féminin
Taureau Serpent
Nombre de messages : 48
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Dim 21 Nov - 12:29

Bonjour No vice et tous,
Merci ! Je vais continuer cette présentation des minéraux dès que j'en aurais le temps. Je ne placerai que quelques extraits : se référer au livre pour lire l'intégralité du texte.
Bonne journée
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Dim 21 Nov - 13:28

Suite du Chapitre 2 :

I groupe : Eléments natifs

« Le Diamant, roi des pierres précieuses, est la seule gemme constitué par un corps simple à l’état pur : le carbone.
Le diamant ne se distingue du vulgaire charbon que par sa cristallisation qui confère aux atomes de carbone une disposition très dense, une très forte cohésion. De là vient sa dureté inégalée (le diamant raye tous les corps sans être rayé par aucun). Et sa très forte réfringence, c'est-à-dire sa propriété de réfracter la lumière en mille feux. La taille ne fait que renforcer cet état splendide et si distinct qu’il a fallu créer un mot pour le désigner, celui d’éclat adamantin.

Les diamants ne sont pas toujours incolores et certaines pierres jaune d’or, roses, bleues, vertes, rouges, noires sont très recherchées.
On trouve les diamants entourés d’une gangue plus ou moins dure et irrégulière qui les fait ressembler à de simples cailloux.
……. »

…………………………………………………

II groupe : Sulfures

« La stibine est un sulfure d’Antimoine qui se présente en masses amorphes, en aiguilles ou en longs cristaux prismatiques striés.
Son éclat est métallique, sa couleur gris de plomb ou gris d’acier, souvent irisée. »

…………………………………………………

III groupe : Oxydes

A) Oxydes de Silicium

- Le Quartz

« Le Quartz, composé essentiellement de silice (SiO2), est le minéral le plus répandu dans la Nature. Il se présente sous les formes les plus diverses, cristallisé et aussi en agrégats grossiers. Il arrive qu’en cassant l’un de ces derniers on trouve, en son intérieur, une cavité, une géode, comme le disent les géologues, tapissée de cristaux bien régulier. Certains cristaux sont de grandes dimensions. ….»

« Les cristaux de quartz transparents prennent le nom de Cristal de Roche.
Mais quand les cristaux de quartz se trouvent combinés avec quelques substances colorantes, ils constituent pour les joailliers des espèces distinctes et prennent des noms différents.

« Imprégné d’un peu d’Oxyde de manganèse, le quartz se colore d’une belle teinte violette et constitue alors l’Améthyste occidentale…… »

« Une autre sorte présentant une teinte un peu rosée est appelée paupière de Vénus. »

« Le fer, avec l’alumine, la magnésie et le manganèse, communiquent qu quartz une teinte bleue… »

« Combiné au fer et à l’alumine, le quartz devient jaune et on lui donne les dénominations synonymes de : Citrine….. »
« Si le quartz s’imbibe d’une substance bitumeuse, il devient plus ou moins obscur. Lorsque sa couleur varie de gris de fumée à brun, il constitue le Quartz enfumé…. »

« Coloré en rose par le fer et le manganèse, le quartz prend le nom de rubis de Bohême ; taillé il ressemble au vrai rubis… »

« Quand le peroxyde de fer est très abondant, le quartz devient rouge brun et donne l’Hyacinthe de Compostelle. »

« Le quartz appelé « iris » est une curieuse variété qui sous l’influence de la lumière, s’illumine de tous les feux du prisme…. »

« L’Aventurine est un quartz contenant des myriades de petites paillettes de mica jaune à reflets dorés. Comme elles sont dirigées dans tous les sens, il en résulte que des feux jaune d’or se répercutent de mille manières quand la pierre a été taillée. »

« Dans l’Aventurine verte, les reflets et miroitements sont produits par la présence d’un certain nombre de petits cristaux de quartz répandus dans la masse siliceuse verdâtre. »

« D’autres fois, le chatoiement est dû à des filaments d’amiante inclus dans le quartz : c’est l’œil de Tigre ou Œil de Chat (reflets jaunes) et l’œil de Faucon (reflets bleus).

……………………

- L’Agate

« Le quartz présente encore une variété tout à fait distincte des précédentes : c’est l’Agate et ses nombreuses sous-variétés…. »

A suivre…… ! study
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Dim 21 Nov - 15:38

Suite….

- L’Agate

« Le quartz présente encore une variété tout à fait distincte des précédentes : c’est l’Agate et ses nombreuses sous-variétés. Jusqu’ici les pierres que nous avons examinées étaient cristallisées et presque toujours anydres. Il en est tout autrement pour les agates que nous allons décrire. Elles ne montrent aucun indice de cristallisation et renferme peu d’eau combinée au quartz…… »

« La disposition de l’Agate dans l’intérieur de la terre est en général tout à fait différente de ce qui a lieu pour les autres pierres précieuses. L’Agate se rencontre très rarement en filons : elle est presque toujours à l’état de concrétions. Les matières siliceuses se sont étendues sur les surfaces préexistantes et ont suivi rigoureusement tous les contours si irréguliers qu’ils fussent. Parfois la matière constituante s’est déposée par feuilles minces….. »

« Il est évident, en outre, que si l’on considère seulement la couleur et les zones de ces pierres, on pourra établir entre elles de grandes différences. Ce sont ces variations, en réalité extrêmement minimes au point de vue physique et au point de vue chimique, qui ont déterminé dans les temps anciens de l’établissement d’un grand nombre d’espèces qui, pour la plupart, se sont conservées jusqu’à nous.

Les Agates se divisent en deux groupes :
1) Les Agates à une seule teinte
2) Les Agates à plusieurs teintes.

1) « Dans les variétés du premier groupe, nous rencontrons d’abord la Calcédoine qui est une pierre assez commune, toujours nébuleuse, d’un blanc mat ou de lait et quelquefois bleuâtre…. »

« La Chrysoprase est une calcédoine colorée par de l’Oxyde de nickel. Sa couleur est généralement vert pomme mais peut varier du vert-de-gris foncé au vert le plus pâle. »

« La Cornaline est translucide et sa pâte est très fine. Sa coloration rouge à rouge brun est due à l’Oxyde de fer.
Il en est de même pour la Sardoine, qui se ne distingue de la Cornaline que par sa couleur brun clair à foncé. »


2) Arrivons maintenant aux Agates du deuxième groupe.

« La plus célèbre est l’Onyx… »
« Ce terme aujourd’hui sert à désigner des agates montrant des veines rectilignes et parallèles dont les couleurs, généralement noir et blanc, sont très tranchées. L’Onyx se prête à la fabrication des camées. »

« Le Sardonyx montre une alternance de veines rouges et blanches.

« Les mille variétés connues sous le nom de Jaspes présentent des bandes de diverses teintes généralement rouges et vertes avec un fond brun. »

« Le Jaspe sanguin appelé aussi Héliotrope ou pierre de sang est d’un vert foncé ponctué de petites tâches blanches. »

L’Agate arborisée se compose d’une matière translucide presque incolore parcourue de fines inclusions vertes, brunes ou noires, d’Oxydes de fer, de manganèse ou de chlore, qui se ramifient en imitant des plantes. »

…………………….

- L’Opale

« A côté des Agates, il faut citer les Opales dont la composition est très voisine… »

A suivre…..

study

avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Dim 21 Nov - 16:37

Suite…

- L’Opale

« A côté des Agates, il faut citer les Opales dont la composition est très voisine. La proportion d’eau y varie de trois à douze pour cent d’eau. On y trouve quelquefois de petites quantités d’Oxyde ferrique, d’aluminium, de chaux, de magnésie et d’alcalis. L’Opale est colloîde, c'est-à-dire non susceptible de cristallisation. Ses admirables reflets irisés sont diverssement appréciés des minéralogistes…. »

« Sans doute la structure de l’Opale varie-t-elle selon les variétés et les gisements.
L’Opale noble, orientale ou arlequine resplendit de toutes sortes de couleurs.
L’Opale de feu a une coloration plus prononcée que celle de l’Opale noble.
L’Opale commune ou semi-opale ne laisse voir que très peu de feux dans la pâte d’un blanc laiteux.
Le Cacholong est une Opale mêlée de Calcédoine. Sa teinte est blanche comme de la craie ou la porcelaine.
L’Hydrophane, qui est opaque, devient transparente en s’imbibant d’eau…. »

……………………

B) Oxydes d’Aluminium

A suivre… study
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Dim 21 Nov - 19:09

Suite…

B) Oxydes d’Aluminium

« Nous venons de voir que la silice ou Oxyde de silicium donne une très grande variété de pierres précieuses.
Un autre oxyde, l’Alumine pure ou Oxyde d’Aluminium – qui est aussi le principal élément constitutif de la vulgaire Argile - en donne bien moins, mais elles sont d’une très grande valeur : ce sont le Rubis, le Saphir, la Topaze orientale et l’Améthyste orientale. Il nous faut ajouter que cette alumine est cristallisée, ce qui est la cause de la distance énorme qui sépare la si commune terre glaise de ces fameuses pierres précieuses.
Les minéralogistes appellent d’un nom unique ; Corindon, tous les minéraux combinés par de l’alumine cristallisée à peu près pure, et sans tenir compte de la couleur de ces minéraux. «

« Le Corindon incolore porte le nom de Saphir blanc ; le rouge cramoisi est le Rubis oriental ; le bleu d’Azur, le Saphir oriental ; le violet l’Améthyste orientale ; le jaune, la Topaze orientale… »

« Citons enfin le cymophane (composé de sesquioxyde d’aluminium et de protoxyde de glucine) connu dans le commerce de pierreries sous le nom de Chrysobéryl ou Chrysolite orientale. Lorsque la pierre jaune ou d’un vert jaunâtre est taillée et polie, elle présente à sa surface un étrange reflet laiteux et bleuâtre qui paraît suivre les mouvements que l’on fait exécuter à la gemme.»


C) Oxyde de fer

« L’Hématite est un Oxyde de fer cristallisé qui, taillé, prend un beau poli. Sa couleur est d’un noir profond avec un magnifique éclat métallique….. »

« Lorsqu’elle est amorphe, elle constitue l’un des principaux minerais de fer….. »

« Un autre oxyde et minerai de fer, la Magnétite, plus riche en métal que le précédent, est parfois fortement magnétique. Il forme alors la pierre d’aimant ou aimant naturel. »

…………………………………………..

IV Groupe : Silicates

A suivre… study

avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Lun 22 Nov - 14:51

Suite…..

IV Groupe : Silicates

« Nous arrivons maintenant à l’étude des gemmes qui sont des silicates.
La Topaze occidentale ou proprement dite est un fluosilicate d’aluminium. Il y en a de nombreuses variétés. Les bleues viennent du Brésil… Les blanches connues sous le nom de goutte d’eau ressemblent au diamant… La plupart des topazes sont jaunes, mais quand on les chauffe, elles deviennent roses ; on les nomme alors topazes brûlées…. »

« Le nom générique du Grenat désigne un groupe important de minéraux dont trois variétés surtout sont employées en bijouterie : le Pyrope, l’Almandin et le Glossulaire.
Le Pyrope ou Grenat de Bohême (Grenat alumino-magnésien) est d’un beau rouge sang avec un éclat très vif.
L’Almandin ou Grenat oriental (Grenat alumino-ferreux) a une couleur rouge sombre avec une touche de violet.
Le Glossulaire (Grenat alumino-calcique) offre une gamme très étendue de nuances qui vont des teintes les plus pâles au rose, rouge, à l’oranger, au brun. »

« Le Zircon est un silicate de Zirconium qui peut être rouge, verdâtre, bleu, incolore, jaune, etc . La variété incolore ressemble beaucoup au diamant ; lorsqu’il est rouge, on l’appelle Hyacinthe. »

« La famille scientifique des Béryls, qui sont des silicates de béryllium et d’aluminium, comprend l’Emeraude, l’Aigue-marine, ainsi que d’autres pierres de diverses couleurs (rose particulièrement). C’est à ces dernières que les bijoutiers réservent le nom de Béryls.

«L’Emeraude est vert vif et lorsqu’elle est limpide et d’une certaine grosseur, elle constitue l’une des pierres les plus rares et les plus précieuses…. »

« L’Aigue-marine est d’un bleu clair nuancé de vert. On la trouve surtout au Brésil et à Madagascar. »

« Les autres Béryls sont incolores, roses, jaunes, bleu de ciel. »

« La Tourmaline, silicate complexe d’aluminium, de calcium, de magnésium, de manganèse et de fer, comporte une grande diversité de couleurs.
La variété verte, verdelite, est la plus estimée. Rouge, elle se nomme Rubellite ; bleue, indigolite ; noire, Schorl ; incolore, Achroïte… »

« L’appellation de Jade est un terme de joaillerie qui, pour les minéralogistes, recouvre deux espèces distinctes : la Jadéite et la Néphrite.
La Jadéite (inosilicate de sodium et d’aluminium) est blanchâtre, verdâtre, vert foncé, parfois rose ou mauve. La qualité vert vif dite Jade Impérial est particulièrement recherchée.
La Néphrite qui fait partie du groupe minéralogique de l’amphibole, à la composition chimique complexe, a une coloration jaune-vert à vert noir. En Chine, les Jades servent depuis quatre mille ans à la fabrication d’objets d’Art. »

« L’Olivine est un néosilicate de magnésium et fer de couleur vert olive. Les variétés vert mousse portent le nom de Péridot.
Lorsque l’Olivine est vert-jaune, on l’appelle Chrysolite, mais il faut se garder de confondre ce minéral avec la Chrysolite Orientale ou Cymophane ».

« La Rhodonite (inosilicate de clcium et de manganèse) se présente en agrégats cryptocristallins. Ses fines nuances, qui vont du rose fleur de pêcher au rose rouge, associées à des veines noires d’oxyde de manganèse, produisent des images qui suggèrent des paysages et des scènes fantastiques. »

« L’important groupe des Feldspaths (aluminosilicates sodiques ou sodicalcaires) comprend quelques gemmes comme la verte Amazonite ; la Pierre de Lune qui a des reflets d’un blanc de lait nacré ; la Pierre de Soleil dont le fond grisâtre est semé de points brillants jaunes ou rouge vif, la Labradorite qui présente de magnifiques jeux d’irisations dans les bleus et les verts lorsqu’on la regarde sous une certaine incidence. »

………

V groupe : Phosphates

A suivre…
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Novice le Lun 22 Nov - 14:58

Très bel article, bravo! tu dois avoir fait des études de gemmologie pour en savoir autant, c'est vraiment un plaisir que de te lire tu écris très bien, j'ai hâte d'avoir la suite....Merci, merci, merci...
avatar
Novice
adepte

Féminin
Taureau Serpent
Nombre de messages : 48
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Lun 22 Nov - 16:12

Rubis a écrit:Bonjour à tous et toutes,

Quelques extraits tirés du livre écrit en français :
« Les pierres magiques – Elie-Charles Flamand – Le Courrier du Livre »

"Le règne minéral dans ses rapports avec l’alchimie, le symbolisme, l’astrologie, la musique, la médecine, etc.. le lapidaire fantastique."

« Elie-Charles Flamand étudia l’Histoire Naturelle et spécialement les Sciences de la Terre. Il fut l’élève du grand géologue et paléontologiste lyonnais Jean Viret, et se livra à des recherches sur le terrain… »

...............

- Ce livre qui traite des pierres à travers l’Histoire, comporte une classification des minéraux qui peut permettre de mieux les connaître.

COPIE : "..."


Bonjour, pour rappel ces extraits sont tirés du livre ci-dessus.
Ils m'ont semblé très utiles.. merci
Cordialement
study
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Lun 22 Nov - 19:36

Suite…

V Groupe : Phosphates

« La Turquoise est un phosphate d’aluminium et de cuivre, hydraté. C’est une pierre opaque d’un bleu vert. Les Turquoises orientales que l’on trouve en Perse s’appellent turquoise de vieille roche ; on désigne celles d’Occident sous le nom de Turquoises de nouvelle roche.
Elles ont toutes l’inconvénient de s’altérer en vieillissant, de « mourir » comme l’on dit. Lorsqu’elles sont traversées de veines de Limonite brunâtre, on les appelle Turquoise matrix.»


VI Groupe : Carbonate

« La splendide pierre d’ornementation nommée Malachite (carbonate de cuivre hydraté) présente des zones de teintes dégradées vert vif à vert sombre…. »


VII Groupe : Halogénures

« Parmi les Halogénures ou sels d’halogènes (fluor, chlore, brome, iode) figure un minéral utilisé en magie : le sel gemme (chlorure de sodium), appelé aussi halite par les minéralogistes modernes. On le trouve en dépôts plus ou moins étendus dans tous les étages sédimentaires. Il s’agit là en somme de sel fossile provenant de l’évaporation des mers durant les périodes géologiques antérieures à la nôtre….. »


VIII Groupe : Roches et matières d’origine organique

« Le Lapis-Lazuli est une roche, c'est-à-dire un mélange de minéraux divers comme la Lazurite, la Sodalite, la Calcite, la Pyrite. Sa belle couleur bleue en a fait une pierre d’ornementation recherchée depuis la plus haute antiquité. »

« L’Obsidienne, roche vitreuse acide, est un verre naturel formé par le refroidissement rapide de laves volcaniques, dont la couleur varie du noir au brun en passant par le brun rougeâtre…. »

« La Serpentine eest une roche formée par la désagrégation de certaines roches ignées. Elle est appréciée comme pierre décorative et a parfois été utilisée pour la parure. Sa coloration varie du vert clair au noir. Ses teintes se trouvent souvent réunies par taches ou disposées en bandes et rayures, ce qui donne à certaines masses polies l’aspect de la peau de serpent . »

« Le Jais ou Jayet, d’un noir intense et susceptible d’acquérir un beau poli, n’est autre qu’un charbon fossile. Il provient donc de plantes qui se sont lentement fossilisées dans e sol il y a des millions d’années. On l’utilisait beaucoup au siècle dernier. »

« L’Ambre jaune ou succin, exploité sur les bords de la Baltique ou en Birmanie, est la résine que secrétait à l’époque une espèce de pin : le Pinus Succinifer. L’ambre renferme quelquefois des insectes qui se sont laissés engluer alors que la résine sortait de l’arbre. »

« Le Naphte ou Pétrole naturel (carbure d’hydrogène liquide) s’est formé dans les mers anciennes à partir de l’accumulation de matières organiques (planton..). Par sa distillation, on obtient de nombreux produits dont l’essence pour moteurs. Le Bitume ou Asphalte est du Naphte devenu visqueux ou même sec à la suite d’une dégradation causée par des bactéries. »

Fin de la Classification chimique

(se référer au livre pour l’intégralité du texte)

« Les pierres magiques – Elie-Charles Flamand – Le Courrier du Livre »

……………………..

2ème partie

Classification Cristallographique

A suivre…. study
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Mar 23 Nov - 16:37

Classification Cristallographique

« Un grand nombre de minéraux se trouvent, dans la nature, à l’état solide et sous une forme géométrique régulière dite forme cristalline.
Les cristaux sont des polyèdres terminés régulièrement par des facettes planes, unies, quelquefois aussi brillantes que si on les avait fait tailler par un lapidaire, et qui se coupent suivant des arêtes rectilignes.
La structure régulière des cristaux résulte du groupement symétrique de leurs atomes.
La matière semble s’épanouir dans l’état cristallin dont les formes ont une beauté rigoureuse qui fascine.
Le monde des cristaux se présente comme une manifestation de la mathématique vivante qui régit le cosmos. Cette puissance est essentiellement esthétique.
Les Anciens savaient que « Dieu géométrise », selon l’expression de Platon. »…

« En 1783, René-Just Haüy reconnut que certains minéraux ont la propriété de se casser en lames qui s’enlèvent dans un sens toujours le même pour la même substance. De telle sorte qu’en ôtant d’un minéral un certain nombre de ces lames, le solide qui reste entre les mains de l’oprérateur diminue de volume mais conserve toujours les mêmes angles. Il donna au solide qui résulte de cette opération le nom de « solide de clivage », emprunté au langague des lapidaires qui, depuis longtemps, savaient cliver le diamant, c'est-à-dire le fendre suivant ses facettes. »…..

« C’est à la suite de ces travaux que l’on classe les formes cristallines en sept groupes ou systèmes dont chacun est caractérisé par son système d’axes. On appelle ainsi certaines lignes droites imaginaires allant du milieu d’une face au milieu de la face opposée et se croisent au centre du cristal. »

« Par rapport à ces lignes, tous les éléments : faces, arêtes, sommets, sont disposés symétriquement. Dans un même système, les diverses formes de cristaux ont toutes les mêmes axes et présentent une même symétrie, ce qui constitue le caractère propre au groupe. »

Classement Cristallographique :

1 système : Cubique
2 système : Hexagonal
3 système : Rhomboédrique
4 système : Quadratique
5 système : Orthorhombique
6 système : Monoclinique
7 système : Triclinique

…………………..

A suivre… Like a Star @ heaven
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Mar 23 Nov - 19:37

Suite et fin

1 système : Cubique

« Il est caractérisé par trois axes de longueur égale, chacun situé perpendiculairement aux deux autres. »

« La forme type est le cube. »

« Parmi les formes dérivées par troncatures, c'est-à-dire par adjonction de facettes remplaçant certains angles ou certaines arêtes de cube, citons : l’octaèdre, le dodécaèdre rhomboïdal, le trapézoède, l’hexatétraèdre, l’octoèdre pyramidé, le tetraèdre, le dodécaèdre pentagonal, le diploèdre…. »

« Les pierres dont nous avons à nous occuper ici et qui cristallisent dans ce système sont : le Diamant (octoèdre et cube), la magnétite (octoèdre et dodécaèdre rhomboïdal), les Grenats (dodécaèdre rhomboidal et trapézoèdre), la Spinelle (octaèdre), le Sel gemme (cube). »


2 Système : Hexagonal

« Il est caractérisé par quatre axes. Trois sont d’égale longueur et disposés dans un même plan et se coupent sous un angle de 120° le quatrième est de longueur différente et perpendiculaire aux trois autres. »

« La forme type est le Prisme Hexagonal. »….

« La famille des Béryls (Emeraude, Aigue-marine) cristallise dans ce système sous la forme de prismes à base d’hexagone régulier quelquefois terminés par des pyramides, souvent déformés en cylindres et portant des stries parallèles à la longueur. »


3 Système : Rhomboédrique (ou trigonal)

« Ce système a le même ensemble d’axes de référence que le système hexagonal mais avec un axe vertical ternaire. »

« La forme type est un solide à six faces losangiques (rhombe est un vieux mot qui signifie losange), à arêtes toutes égales entre elles.»…

« Dans le système rhomboédrique cristallisent les Corindons comme le Rubis et le Saphir (double pyramide ou « tonnelets » prismatiques), l’Hématite (rhomboèdres tantôt simples, tantôt tronqués profondément au sommet), la Tourmaline (prismes dont la section est souvent un triangle sphérique), le Quartz (dodécaèdres à triangle isocèles, soit simples, soit avec faces du prisme hexagonal). »


4 Système : Quadratique

« Il est caractérisé par trois axes perpendiculaires entre eux, dont deux horizontaux égaux et un vertical plus petit ou plus grand que les deux autres. »

« La forme type est le Prisme droit à base carrée… »

« Le Zircon cristallise dans ce système et se présente en prismes à base carrée. »


5 Système : Orthorhombique

« Il est caractérisé par trois axes perpendiculaires entre eux et de longueur différente. »

« La forme type est le Prisme droit à base Losangique… »

« Dans ce système cristallisent : la Stibine.., la Topaze (prismes droits à base rhombe, diversement modifiés), l’Olivine (prismes rectangulaires diversement modifiés), le Cymophane ou Chrysobéryl (prismes souvent réunis à trois pour constituer des formations, appelées macles, à six côtés en forme d’étoiles). »


6 Système : Monoclinique

« Il est caractérisé par trois axes de longueur inégale. L’un d’eux est à la perpandiculaire des deux autres, qui sont situés dans le même plan et se coupent obliquement. »

« La forme type est le Prisme Oblique à base Rectangulaire… »

« Dans ce système cristallise la Malachite (prismes rhomboïdaux obliques) ainsi que l’Amazonite, la Pierre de Lune et la Pierre de Soleil qui sont des variétés de Feldspath orthose…. »


7 Système : Triclinique

« Il est caractérisé par trois axes inégaux se coupant sous des angles aigus différents. »

« La forme type est le Prisme Oblique à base Parallélogramme… »

« La Rhodonite et la Labradorite cristallisent dans ce système. »


FIN de la transcription : se référer au livre pour lire l’intégralité du texte, les sujets et illustrations.

…………………

Merci

avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

A LIRE

Message  Rubis le Jeu 25 Nov - 11:35

Bonjour à tous,

Pour ceux qui désireraient mieux connaître les pierres et minéraux, il y a un très bon livre, avec planches, tables et photos :

"Pierres et minéraux - Walter Schuma - Les guides du naturaliste - Delachaux et Niestlé"

Le meilleur





avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  coco le Lun 29 Nov - 9:28

Bonjour Rubis
je te félicite pour le travail que tu as effectué
ce forum est extrêmement intéressant et semble composé de personnes passionnées et responsables
je pars à la recherche de :
"Pierres et minéraux - Walter Schuma - Les guides du naturaliste - Delachaux et Niestlé
encore bravo - décidement ce forum me plait beaucoup
avatar
coco
découverte

Féminin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Mar 30 Nov - 12:26

Bonjour à tous,

Pour les amateurs de minéralogie et de livres anciens ; savez-vous que grâce à "Google books", en cliquant sur les options situées à gauche : « livres entiers » puis « 19ème siècle », vous pourrez télécharger gratuitement en Pdf d’excellents et précieux ouvrages qui sont archivés dans les plus grandes bibliothèques de notre temps.

Rechercher des livres de minéralogie grâce au lien suivant :

http://www.google.com/search?tbs=bks%3A1&tbo=1&hl=fr&q=min%C3%A9ralogie&btnG=Chercher+des+livres#q=min%C3%A9ralogie&hl=fr&tbo=1&tbs=bks:1,cd_min:1800,cd_max:1899,cdr:1,bkv:f&source=lnt&sa=X&ei=fdz0TInqG9HrOZH2rK0I&ved=0CA0QpwU&fp=a46887ca0bb7890

Merci !

emoticon tortue


Dernière édition par Rubis le Mar 30 Nov - 19:13, édité 1 fois
avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Mar 30 Nov - 12:39

Bonjour...

Une courte introduction à la cristallographie, en images...







Bonne journée

avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Rubis le Mar 28 Juin - 10:13

Bonjour à tous,

Coucou à ce post et un grand merci à l'auteur pour l'aide apporté par les quelques extraits lsur la classification des minéraux, tirés du livre écrit en français :

« Les pierres magiques – Elie-Charles Flamand – Le Courrier du Livre »


avatar
Rubis
passionné

Féminin
Nombre de messages : 760
Réputation : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire et Classification des Gemmes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum