La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Claude De Bortoli le Mar 17 Avr - 9:48

Bonjour.

Les humains ont une anatomie mammifère proche des primates mais ils ne sont pas des animaux. Ils ont une classification à part. Il y a les végétaux, les animaux et les humains. Ils se différencient par la possession d'une deuxième énergie : l'intelligence. Ils ont l'instinct et l'intelligence. Leurs comportements sont instinctifs et intelligents. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Leurs comportements sont seulement instinctifs. L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière.

Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont soumis à ses lois. Ils ont des comportements influencés par l'instinct matériel. Ils ont aussi des comportements influencés par l'intelligence métamatérielle.
Ils ont un pied dans la nature de métamatière compte tenu qu'ils possèdent son énergie : l'intelligence.


Instinct matériel et intelligence métamatérielle sont deux énergies distinctes qui ne doivent pas être mélangées. Elles se côtoient chez l'humain. Si les deux énergies se mélangent il se produit des comportements humains anarchiques. L'instinct se met au service de l'intelligence et l'intelligence se met au service de l'instinct. Ces comportements détruisent la nature de matière et nuisent aux humains.

Les humains entrent dans le processus de renouvellement spécifique à la nature de matière ; tout se renouvelle sans cesse sans jamais se rassasier. Ils ont un système de reproduction sexuée. Des espèces animales ont le même système de reproduction. Elles ont des comportements uniquement guidés par l'instinct. La femelle attire le mâle. Il y a accouplement. Lorsque l'accouplement est terminé, l'attirance disparait instinctivement.

L'instinct incite les humains à se reproduire. Ils ont l'intelligence en plus de l'instinct. L'intelligence libère des liens de l'instinct le processus de reproduction. Elle peut exacerber l'instinct de reproduction. Hommes et femmes sont donc tenus à se fixer des règles de conduite et de respect. Les hommes sont instinctivement attirés sexuellement par les formes des femmes. En dehors de chez elles et aux regards de tout le monde, les femmes doivent éviter de montrer leurs formes. Elles doivent les dissimuler par respect pour les hommes afin de leurs éviter un sentiment frustrant. En dehors de chez eux, les hommes ne doivent pas soutenir le regard des femmes dans un but d'attirance sexuelle par respect pour la gente féminine.

Femmes et hommes sont égaux au regard de la nature de matière et de la nature de métamatière. Un homme par femme. Une femme par homme.


L'homosexualité n'est pas contre nature matérielle. Elle n'est pas soumise à la riposte de la nature de matière contre toute agression : la souffrance. Elle n'est pas non plus contre nature métamatérielle. Elle ne produit pas de métons non conformes.

Claude De Bortoli
découverte

Masculin
Nombre de messages : 5
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: La nature de métamatière et l'égalité homme/femme

Message  Claude De Bortoli le Jeu 19 Avr - 7:58

L'union des parents

La croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains se positionne par rapport à la désunion des parents.

Tout aussi intelligents que soient les parents désunis pour pour que tout se passe bien et qu'il continue l'éducation de leur(s) enfant(s) ensemble et en accord, il manque l'amour et le respect qui les unit. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs deux parents. C'est une loi naturelle. Les humains doivent la respecter au risque de subir la riposte de la nature matérielle : la souffrance morale lancinante.

La formation de nouveaux couples n'empêche malheureusement pas la souffrance morale laquelle est une riposte de la nature de matière face à une agression.

Les parents désunis ont beau reformer un couple chacun de leur coté, la souffrance est là. Souffrance des enfants devant leurs parents désunis. Souffrance des parents qui voient leurs enfants souffrir. Une souffrance permanente, lancinante qui harcèle l'enfant et mine son caractère. Une souffrance tenace qui consume les heures et les jours des parents, des moments normalement prévus pour Vivre (avec un grand V).

La vie est courte. Les humains en ont qu'une. Il n'en auront pas une autre après la mort de leur corps de matière. Agir contre nature de matière et subir sa riposte légitime : la souffrance, est un temps perdu considérable.

Lorsque les enfants vivent dans des foyers où l'un des deux parents est battu, où l'un des deux parents est alcoolique, où les parents s'engueulent par manquent d'amour entre eux, vaut-il pas mieux se désunir pour "sauver" à l'enfant ?

C'est le point de vue de parents qui veulent se désunir, pas un point de vue d'enfant. Les parents désunis ne doivent pas faire supporter à leur enfant le poids insupportable de leur désunion. Lui ne compte que sur l'union de ses parents pour se construire un patrimoine morale sain qu'il utilisera tout au long de sa vie.

L'amour et le respect entre les parents forment une union sacrée laquelle est un rempart contre une légitime riposte de la nature de matière suite à une action non-conforme naturellement. Riposte directe contre l'enfant et indirecte contre les parents : la souffrance morale lancinante qui déséquilibre et mine la santé morale de l'enfant.

La nature de matière a instauré des lois depuis toujours et pour toujours. Contre venir à ces lois c'est s'exposer à la riposte de la nature de matière : la souffrance morale lancinante.

Chez certaines espèces mammifères dont l'Humain, les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs parents. C'est une loi naturelle. Contre venir à cette loi c'est s'exposer à une souffrance lancinante qui mine la formation du patrimoine moral de l'enfant.

Les animaux n'ont que l'instinct pour vivre. Certaines espèces animales savent d'instinct que se désunir pendant l'éducation des jeunes s'expose à subir la riposte de la nature de matière : la souffrance.

L'entrée dans la vie adulte de l'enfant sonne la fin de l'obligation d'union des parents.

Avant la naissance des enfants, un couple n'a pas obligation d'union. Il peut se défaire sans provoquer la riposte de la nature de matière : la souffrance morale lancinante.

Pendant toute l'éducation du jeune, le couple a obligation d'union. La désunion est soumise à la souffrance morale lancinante qui mine la formation du patrimoine moral de l'enfant et consume la vie des parents.

Après l'éducation du jeune, le couple n'a plus obligation d'union. Il est libre de se désunir au regard de la nature de matière.

Les parents pensent que la matière ne régit pas tout, même si elle est en amont de la création et que l'enfant puisse échapper à une souffrance quelle qu'elle soit. La souffrance fait aussi partie de la vie hélas et que l'enfant est effectivement soumis et subit les situations. Je pense que même la souffrance est structurante.

Ben voyons !! Le couple divorce pour faire plaisir à l'enfant !!

Il souffre le martyr moralement de la désunion de ses parents, en plus il endosse la responsabilité de la séparation : c'est pour lui faire plaisir que nous déunisons disent les parents. Pour lui éviter de souffrir !!

Il souffre de la désunion de ses parents et il se sent est responsable de sa souffrance. Lui qui est totalement innocent. Double peine.

Lorsque la nature de matière est agressée, comme dans le cas de la désunion d'un couple au moment de l'éducation des jeunes, sa riposte légitime tend vers la suppression des fautifs. Elle commence par une souffrance morale lancinante qui déstabilise la personnalité va jusqu'à son effondrement.

L'humain est intelligent. Il peut se libérer des liens de l'instinct et vivre comme bon lui semble contrairement aux animaux et aux végétaux qui n'ont pas l'intelligence. Ils ont seulement l'instinct et suivent les lois naturelles sans possibilité de dévier.

Les humains peuvent donc tout se permettre ? Non !

La nature de matière ne fait aucun compromis lorsqu'on touche à son "outil de production" : le processus renouvellement des espèces. C'est son moyen d'exister. Tout est mortel chez elle. Sans reproduction pas de nature de matière. Pour l'espèce humaine, lune moi naturelle veut que les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses parents. Pas de compromis là dessus. Les contrevenants s'exposent à la riposte immédiate de la nature de matière : la souffrance lancinante qui mine la santé morale et qui tend à empêcher de Vivre (avec un grand V)

Des aléas de la vie peuvent faire disparaitre un membre d'un couple unit. Les parents sont toujours unis pour la nature de matière. Pour l'enfant aussi.

Le parent restant doit faire transparaître cette union au regard de l'enfant. Même s'il reforme un couple avec un autre partenaire, l'image du parent défunt et de son union avec lui doivent être présentes aux yeux de l'enfant. Dans ce cas, pas de riposte de la nature de matière.

La violence dans le couple

Que les parents ne fassent pas porter leur désunion sur les épaules de leur enfant en prétextant que la violence dans leur couple n'est pas structurante pour lui. L'enfant se soumet au point de vue de ses parents.

S'il n'y a plus l'amour dans la couple et qu'il y a violence, c'est une désunion. L'enfant est soumis à la souffrance morale lancinante qui le déstructure.

S'il y a encore l'amour dans le couple mais parfois violence, il n'y a pas désunion pour la nature de matière. Il n'y a pas de riposte légitime de sa part : la souffrance morale lancinante.

Pas de faux semblants possible avec les enfants !! Ils perçoivent de suite la désunion de ses parents et en souffrent le martyr !! L'union des parents doit être sincère.

S'il y a haine permanente, il y a désunion, il y a souffrance déstabilisatrice pour l'enfant.

Un reste d'union dans le couple c'est une bouée lancée à l'enfant dans un raz de marée de souffrance.

Les parents, tant qu'ils sont unis, sont les meilleurs artisans de la construction mentale de l'enfant. C'est une loi naturelle. Pour l'espèce humaine, c'est inscrit dans le livre perpétuel de la nature de matière.

Les parents doivent rester unis tout le temps de l'éducation du jeune. Après l'éducation du jeune, ils sont libres de se désunir au regard de la nature de matière. Ils ne sont plus tenus par l'obligation d'union du couple qui régit le processus naturel du renouvellement de l'espèce humaine.

Si les parents sont unis mais sont violents envers leur enfant au point de mettre en péril son intégrité physique, l'enfant doit être protégé et tenu loin de cette violence. Il ne doit pas être mis à l'écart de l'union de ses parents. Seulement mis à l'écart de la violence de ses parents sur sa personne. L'union de ses parents est vitale pour sa construction mentale.

Pour les parents, le développement naturel du patrimoine moral de leurs enfants doit primer sur le désir passager de se séparer.

S'il se détestent, s'ils ne se supportent plus, ils sont désunis. Une séparation n'est que la fin de leur désunion.

C'est avant de faire l'enfant de prendre toutes les précautions pour éviter une désunion pendant l'éducation du jeune. Maintenant, le mal est fait. Les parents sont désunis. L'enfant est exposé à la souffrance lancinante qui va miner la formation de son patrimoine moral.

Des parents unis ne sont pas un exemple d'union pour leur enfant. L'enfant n'a pas besoin d'un exemple d'union. Il ne veut s'unir à personne. L'union de ses parents est un terreau favorable à une bonne formation de son patrimoine moral.

admin a écrit:Il est rappelé que ce forum est surtout un lieu d'échange sur la métaphysique chinoise !
Il n'est pas interdit d'aborder d'autres thèmes dans cette rubrique, mais normalement ce sont ceux qui participent déjà dans les autres rubriques du forum qui le fond.
Mais surtout votre texte a été re-formaté car il était illisible, et la moitié a été coupé car trop long
Bonne journée

Claude De Bortoli
découverte

Masculin
Nombre de messages : 5
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum